Les mesures 2018

En 2022, le Gouvernement dépose à l’Assemblée du Grand Barouf le projet de loi numérique “Être, Savoir et Devenir” qui s’articule autour de 4 mesures phares :

 

Une intelligence artificielle pour prédire la formation et l’emploi

Face aux incertitudes du futur du travail, l’IA et ses algorithmes prédictifs garantissent une formation adaptée à chaque individu, selon ses compétences et les évolutions du marché du travail. Des tests d’aptitudes, renouvelés pendant le parcours scolaire et professionnel, permettront de personnaliser les programmes et la formation. Après l’abandon des filières, c’est l’épreuve du baccalauréat qui sera supprimée, n’ayant plus lieu d’être.

Des brouilleurs d’ondes pour canaliser l’attention et l’information

L’usage des téléphones portables et de tout équipement personnel dans les lieux d’apprentissage sera strictement limité par l’installation de dispositifs de blocage d’ondes. Garants d’un environnement serein et favorable à l’apprentissage, les pouvoirs publics permettent ainsi aux enfants d’être préservés des dangers de la connexion illimitée. Un accès centralisé à Internet et aux outils numériques sera autorisé, sur permission et sous surveillance.

Un "crédit citoyen numérique" pour évaluer les aptitudes sociales

Pour lutter contre les inégalités, une réforme du suivi et de l’évaluation des élèves est nécessaire. Grâce au traitement des données numériques, il est désormais possible d’enrichir les parcours individuels en agrégeant l’ensemble des activités en ligne, constitutives de l’identité numérique. Le « crédit citoyen numérique » donnera à chaque individu une note unique pour accéder au supérieur et trouver sa place dans la société.

Des robots sociaux pour automatiser l’apprentissage

Les progrès de la robotique encouragent l’expérimentation de nouveaux modèles éducatifs. En partenariat avec des équipes de recherche, l’Etat accélère la transformation numérique des lieux d’apprentissage en y déployant des robots sociaux, capables de reconnaitre, d’interpréter et de simuler les sentiments humains. Préconisés pour l’apprentissage des langues, ils pourront assister et, à terme, prendre en charge la transmission des savoirs. ​

LES SITES DE LA MÉTROPOLE DE LILLE